Vos questions sont entre de bonnes mains

Protéinurie grossesse

Partager
Envoyer par email

La recherche de protéinurie se fait tous les mois lors de la grossesse et a pour but de dépister une maladie qui peut être grave pour la maman et le bébé : la toxémie gravidique.

Qu'est-ce qu'une protéinurie ?

La protéinurie correspond à la présence de protéines dans les urines.

La quantité de protéines dans les urines est normalement très faible (inférieur à 50 mg/24 heures), aussi on a tendance à dire qu'à l'état normal il n'y a pas de protéinurie.

La protéinurie était autrefois appelée albuminurie :

  • L'albumine est une grosse protéine présente dans le sang mais qui habituellement ne se trouve pas dans les urines car son volume l'empêche de passer à travers le filtre du rein.
  • Lorsque le rein souffre, par exemple si la tension dans les vaisseaux est trop élevée, il peut laisser passer des protéines dont l'albumine qu'on retrouve alors dans les urines.

Protéinurie grossesse : recherche systématique tous les mois

La protéinurie est recherchée systématiquement tous les mois lors de la grossesse. Cette recherche se fait sur les urines du matin en même temps que la recherche de glycosurie.

La présence de protéines dans les urines d'une femme enceinte peut être un signe de toxémie gravidique.

Lorsqu'une analyse de protéinurie est positive, le médecin demande souvent un recontrôle de l'analyse associé à une prise de sang, et la maman doit être examinée notamment pour mesurer la tension artérielle et vérifier l'absence d'oedèmes. Il est possible que la maman soit hospitalisée pour bilan et surveillance.

La toxémie gravidique

La toxémie gravidique est une maladie rénale avec une hypertension artérielle survenant lors d'une grossesse. Elle survient plus souvent chez les primipares (femmes qui attendent leur premier enfant), les femmes de plus de 40 ans, les femmes qui attendent des jumeaux ou celles dont la prise de poids a été trop rapide.

Cette maladie associe la présence d'une protéinurie, d'une hypertension artérielle et des oedèmes (gonflement des doigts, des pieds, du visage...).

Le traitement associe des médicaments antihypertenseurs et du repos le plus souvent lors d'une hospitalisation.

Le risque de la toxémie gravidique lorsqu'elle est non dépistée et non traitée est l'éclampsie qui associe une tension artérielle très élevée et des convulsions. L'éclampsie est devenue rare du fait de la surveillance et du contrôle régulier des urines, du poids et de la tension artérielle.


Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).
Ces médicaments sont des exemples du dictionnaire, sans rapport avec l'objet de cette page. Avant toute médication, consultez impérativement votre médecin ou votre pharmacien. Tous les médicaments

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

Avec notre newsletter hebdo, recevez enfin des réponses fiables à vos questions du quotidien dans votre boite aux lettres !

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.