Vos questions sont entre de bonnes mains

Alcool et grossesse

Partager
Envoyer par email

L'alcool est néfaste pour l'enfant à tous les stades de la grossesse.

L'alcool peut avoir de lourdes conséquences sur le développement du bébé et avoir de graves retentissements sur sa vie future. La consommation d'alcool doit être bannie dès l'annonce de la grossesse.

Zéro alcool dès le début de la grossesse

L'alcool est néfaste pour l'enfant à tous les stades de la grossesse : il faut donc arrêter la consommation d'alcool dès que l'on se sait enceinte !

L'alcool entraine des risques importants pour le développement du bébé même consommé occasionnellement ou de façon modérée. Il est donc recommandé de s'abstenir de boire la moindre goutte d'alcool tout au long de la grossesse. Il est même conseillé de ne plus consommer d'alcool à partir du moment où l'on souhaite concevoir un enfant.

Les risques de l'alcool lors de la grossesse

Lorsque la maman consomme de l'alcool, le foetus est aussitôt exposé car l'acétaldéhyde (produit de dégradation de l'alcool) passe directement du placenta dans le sang du bébé.

L'alcool est d'autant plus toxique que le métabolisme de l'alcool est très faible chez le foetus : il reste donc beaucoup plus longtemps exposé à l'alcool par rapport à sa mère.

L'alcool entraine des troubles du développement des cellules chez le foetus et plus particulièrement des cellules du système nerveux. Une consommation d'alcool chronique ou de façon excessive ponctuellement peut entrainer de graves retards de développement ainsi que des lésions organiques et neurologiques qui peuvent être irréversibles.

La consommation d'alcool par la maman lors de la grossesse peut ainsi entrainer chez l'enfant à venir :

  • des malformations (cardiaques, anomalies cérébrales, anomalies du squelette, etc.),
  • un retard de croissance,
  • des anomalies faciales,
  • des troubles de l'apprentissage avec un retard pour l'acquisition du langage, de l'écriture voire une débilité mentale suivant l'exposition à l'alcool.

La consommation d'alcool peut aussi être responsable d'une fausse-couche ou d'accouchement prématuré.


Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
anne guény caël

sage femme acupuncteur

Expert

françois c.

juriste en droit des affaires, civil et pénal

Expert

nicolas masson

ostéopathe d.o déplacement à domicile | http://osteopatherueil.fr

Nouvel expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).
Ces médicaments sont des exemples du dictionnaire, sans rapport avec l'objet de cette page. Avant toute médication, consultez impérativement votre médecin ou votre pharmacien. Tous les médicaments

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

Avec notre newsletter hebdo, recevez enfin des réponses fiables à vos questions du quotidien dans votre boite aux lettres !

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.